top of page
Logo transparent.png
Silhouette.png
Silhouette.png
Silhouette.png
Silhouette.png
Silhouette.png

(créations jeune public en bas de page)

P H A N T A S I A

CREATION PLATEAU 2024

Phantasia cest juste là, au bord, comme un écho de notre propre réalité.
Au bord de ce monde... 5 femmes, 5 esprits, 5 sens...
Enfermées dans une prison d’Eden, un ailleurs qui prône l’idéologie du bonheur. Une société où la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce,
les inégalités, la désobéissance n'existent pas.
Une seule même journée qui se répète en boucle.
Une journée bien remplie dans ce monde parfaitement parfait.
C’est la fin du conte qui dure éternellement : Et elles vécurent heureuses ....
It’s a wonderful world !

Et si elles sortaient de leur caverne ? Et si elles pouvaient aussi regarder le ciel ?

Peut-être que ces femmes n’ont jamais perdu
leur capacité à poétiser le réel. Peut-être est-ce tout simplement caché, mis en veilleuse, en sourdine, tapi dans le noir, en mémoire...
D’abord rien, puis une étincelle, quelques signes de feu de leur ardent désir de transcrire à l'extérieur d’elles-mêmes ce qu’elles possèdent en leur for intérieur, puis un brasier, une explosion, comme une bombe et enfin l’émerveillement.

Ces femmes transcendent leur réalité et à travers elles et leur parcours, c’est chaque spectateur qui est invité à ne pas oublier que lui aussi il peut chanter, danser, crier et aimer trop fort.

Par les émotions, les réflexions, les pensées que leur création suscite en nous, elles sont plus que jamais des veilleuses de nos inconscients, des activistes de nos imaginaires et des messagères involontaires de nos désirs les plus fous.
Les femmes artistes sont dangereuses
Laure Adler et Camille Viéville

Création collective
avec : Fanny Caron (partout, mais nulle part sur scène)
Veronika Faure (aux tréteaux)
Anne-Charlotte Le Bourv
a (au plateau)
Julien Lemaire (aux poulies, au boutons et aux ampoules)
Marie-Anne Denis (on stage)
Joseph Batisse (dans les cordes mais pas dans les guindes)
Mathilda Bernard (dans la boite noire)
Carole Vigné (à la scène et à la mise en paillettes)
Luc Blanchard (dans l’atmosphère)
Sandrine Sauron (dans les corps)
Dorian Sauvage (quelque part entre tout ça avec un stylo)

PRODUCTION Collectif Romy

COPRODUCTION Ville de Clermont-Ferrand / Service culturel de la ville de Riom

SOUTIENS ET/OU ACCUEILS EN RÉSIDENCE

La Cour des Trois Coquins scène vivante - Ville de Clermont-Ferrand

Service culturel de la ville de Riom

Les Justes - Le Cendre

Théâtre de Châtel-Guyon - Ville de Châtel-Guyon

Animatis - Issoire

CREATION PLATEAU 2021

FAUVES 

Un cirque à l’ancienne, itinérant, usé, où le maitre loyal manie le fouet sans vergogne envers ses monstres. Entre freak show et cabaret burlesque.
L'esthétique circassienne comme un leurre : paillettes, rires, piste aux étoiles. Le spectateur est en confiance, tout est sous contrôle, les fabuleuses créatures mi-femmes mi-fauves sont tenues.
Le rideau s'ouvre sur le premier numéro : un speed-dating. L'une adore les tomates, les vacances plutôt en juillet, pour éviter le monde, et le jazz. L'autre n'a d'yeux que pour son garçon, son fiston, son cher petit. On rigole, on trinque, on se découvre gentiment.

Sauf que... FAUVES c'est la violence des femmes.

Les belles plantes s'effacent peu à peu pour laisser place aux mauvaises mères, aux tortionnaires, aux tueuses en série, aux femmes de pouvoir. Il semblerait que ces deux-là en aient ras le bol d'être traitées comme des gentilles potiches.
Mais hé ! The show must go on ! Le maitre loyal claque du fouet, la tension remonte, et on se régale ensemble de ce spectacle cruel, grinçant, potache qui parle à l'enfant terrible planqué en nous.
Allez, bonnes gens, ce n'est jamais que du spectacle! Gaussons nous ensemble...
Vous reprendrez bien un peu de faux sang ?

AVEC Fanny Caron, Dorian Sauvage, Mathilda Bernard

CONCEPTION ET SCENOGRAPHIE Collectif Romy

COLLABORATION ARTISTIQUE ET DRAMATURGIE Marie-Anne Denis

CHOREGRAPHIE Sandrine Sauron

CREATION LUMIERE ET SON Julien Lemaire

DECORS Julien Lemaire et Gilles Bernard

COSTUMES Carole Vigné

PRODUCTION Collectif Romy

COPRODUCTION Ville de Clermont-Ferrand / Conseil départemental du Puy-de-Dôme

 SOUTIENS ET/OU ACCUEILS EN RÉSIDENCE

La Cour des Trois Coquins scène vivante - Ville de Clermont-Ferrand

Le Caméléon - Ville de Pont-du-Château

Théâtre de Châtel-Guyon - Ville de Châtel-Guyon

Yzeurespace - Ville d'Yzeure

Photos : Julien Bruhat / Enzo Habrial

L'AMOUR APRES
Marceline Loridan-Ivens
et Judith Perrignon

LECTURE-SPECTACLE

Ce texte retranscrit la parole d’une femme de 89 ans, nous en avons à peine 30, et pourtant les mots de Marceline font écho à nos propres combats de jeunes femmes. Etre perpétuellement à la recherche de son identité de femme. Vouloir exister par soi-même en accumulant toujours plus de connaissances comme Marceline accumulait les livres.
S’approprier, se réapproprier son corps et sa sexualité, que ce soit à 30 ou 80 ans. Ce texte de révolte fait écho à notre propre révolte et aux valeurs féministes et humanistes du collectif, à une époque où les libertés et les droits des femmes sont sans cesse remis en cause de par le monde.

AVEC Fanny Caron et Mathilda Bernard

MISE EN SCENE Collectif Romy

FEMINA VIOLENTIAM

LECTURE-SPECTACLE

Elles veulent parler de violence féminine. Bon. Vaste sujet. Elles sont des femmes. C’est un début. Mais ça ne nous avance guère. Comment défendre la violence féminine sans passer pour des hystériques ? Comment tester son propre rapport à la violence sans porter atteinte à l’intégrité physique de sa partenaire ? Et à quoi ça rime finalement, de donner la parole à des monstres ?
Elles ont lu des livres. Beaucoup de livres. Elles se sont perdues dans les
méandres de l’esprit humain et elles y ont laissé des plumes. Enfin, des poils. Elles décident de livrer en pâture des femmes violentes et d’écouter ce qu’elles rovoquent. Elles décident de laisser s’exprimer le fauve en elles et de voir si elles peuvent le dompter.

AVEC Fanny Caron et Mathilda Bernard

MISE EN SCENE Collectif Romy

Dossier artistique

MISS ISLANDE
Auður Ava Ólafsdóttir

LECTURE-SPECTACLE

Islande, 1963 – cent quatre-vingt mille habitants à peine, un prix Nobel de littérature, une base américaine, deux avions transatlantiques, voilà pour le décor. Hekla, au nom de volcan, vingt et un ans, emballe quelques affaires, sa machine à écrire, laisse derrière elle la ferme de ses parents et prend le car pour Reykjavík avec quatre manuscrits au fond de sa valise. Il est temps pour elle d’accomplir son destin : elle sera écrivain.

AVEC Fanny Caron et Mathilda Bernard

MISE EN SCENE Collectif Romy

Extraits audio

MUR MEDITERRANEE
Louis-Philippe Dalembert
Réalisé par Clotilde Amprimoz
- Cie Choréactif

FILM

À Sabratha, sur la côte libyenne, les surveillants font irruption dans l’entrepôt des femmes. Parmi celles qu’ils rudoient, Chochana, une Nigériane, et Semhar, une Érythréenne. Les deux se sont rencontrées là après des mois d’errance sur les routes du continent. Depuis qu’elles ont quitté leur terre natale, elles travaillent à réunir la somme qui pourra satisfaire l’avidité des passeurs. Ce soir, elles embarquent enfin pour la traversée.
Un peu plus tôt, à Tripoli, des familles syriennes, habillées avec élégance, se sont installées dans des minibus climatisés. Quatre semaines déjà que Dima, son mari et leurs deux fillettes attendaient d’appareiller pour Lampedusa. Ce 16 juillet 2014, c’est le grand départ.
Ces femmes aux trajectoires si différentes – Dima la bourgeoise voyage sur le pont, Chochana et Semhar dans la cale – ont toutes trois franchi le point de non-retour et se retrouvent à bord du chalutier unies dans le même espoir d’une nouvelle vie en Europe.

AVEC Mathilda Bernard et Fanny Caron

IMAGES Clotilde Amprimoz

NOS MERES
Fedwa Misk

PIECE RADIOPHONIQUE

Sur le miroir de l’âme, Maria, Fedwa, Hanane, Imane et Samira scrutent leurs féminités à la lumière de la maternité. Si elles font des procès aux représentations multiples de cette dernière, c’est à la recherche de cet amour pur, défait de blessures et de legs morbides dont héritent les femmes et qu’elles transmettent inconsciemment.

Nos mères est une complainte douce-amère autour de ce rapport sacré, de son pouvoir salvateur ou destructeur. Mais c’est surtout une lettre d’amour ouverte, libératrice, à l’adresse de la féminité… des féminités…

AVEC Jessy Khalil, Marie-Anne Denis, Noëlle Miral, Fanny Caron et Mathilda Bernard

Podcast Nos Mères

ADIEU PETITE FEMME
CHERIE

LECTURE-SPECTACLE

Clermont-Ferrand, 10 mai 1944.

François épouse Jacqueline, qui attend leur enfant.

Clermont-Ferrand, 10 mai 1944.

François est exécuté par l'armée allemande.

Cette lecture - tirée d'une histoire vraie - relate le destin tragique de deux jeunes gens plongés dans l'horreur de la guerre. Lui en détention au 92e Régiment d'Infanterie, elle faisant les cent pas devant la prison, avec comme seul lien des lettres pour se promettre de s'aimer toujours. Attendant et redoutant la sentence qui scellera leur destin.

Ce spectacle a vu le jour suite à une rencontre avec la famille de Jacqueline et leur souhait de rendre hommage à l'histoire atypique de leur maman et de son premier amour. Elle a été jouée le 18 septembre 2021, en lien avec le Musée de la Résistance, de l'Internement et de la Déportation de Chamalières.

AVEC Fanny Caron et Mathilda Bernard

MISE EN SCENE Collectif Romy

GERMAINE TILLION
A COEUR VAILLANT

LECTURE-SPECTACLE

Assis à une table, on discute, on rit, on joue de la guitare. On profite du bon temps et on se souvient.

Et un souvenir revient plus fort que les autres : celui d'une femme exceptionnelle, qui n'a eu de cesse de combattre la violence et l'injustice. Une résistante qui continuait de croire en l'être humain malgré les camps. Une ethnographe qui jusqu'au bout a gardé un regard curieux et optimiste sur le monde.

Alors on raconte la vie de Germaine, pour ne jamais l'oublier. 

Pour ne jamais oublier qu'il n'y a pas eu que des grands hommes dans l'histoire.

 

AVEC Joseph Batisse et Mathilda Bernard

MISE EN SCENE Collectif Romy

CREATIONS JEUNE PUBLIC

LES ROMY RACONTENT...

...des histoires aux enfants !

Parce que ce n'est pas parce que notre esthétique est sombre que notre cœur l'est aussi... 

...nous donnons rendez-vous aux enfants de 4 ans et +  à la médiathèque de Jaude ! Un samedi par mois, nous lisons des albums sélectionnés avec l'équipe de la médiathèque, à 10h15 et à 11h15, pendant 30 min.

Sur inscription.

Renseignements auprès de la médiathèque au 04 63 66 95 00

BAL LECTURE "PETITS FRISSONS"

Vampires, zombies et autres monstres...

On danse sur de la musique live et on écoute des histoires qui font (un peu) peur ! 

Avec la présence exceptionnelle du CDMQFPPDTA (le club des monstres-qui-font-plus-peur-du-tout anonymes).

bottom of page